Cet été, nous avons décidé de poser nos valises pour une semaine de vacances en famille sur les bords du fameux lac de Lacanau en Gironde. Je ne pouvais me rendre à cet endroit sans prendre dans mes bagages une canne et quelques leurres ! Même si l’objectif n’était pas la pêche, j’allais m’arranger pour me libérer quelques créneaux horaires afin de tenter ma chance.

Le lac de Lacanau au lever du jour

 

Je vais vous faire partager mon expérience et vous suggérer quelques conseils pour sortir votre épingle du jeu si vous aussi vous vous rendez sur les bords de ce lac ou sur un des lacs voisins en mode pêcheur estivant.

 

Se fixer un objectif : Sachant que le temps de pêche allait être restreint j’ai décidé de cibler une espèce : les perches qui sont présentes en grand nombre dans le lac. Je ne veux pas me disperser et surtout je ne peux pas emmener un fagot de cannes et un sac de voyage rempli de leurres.

Préparer son matériel : deux cannes me suffisent. Une sealite 4-16g en spining et une Evolution 5-18g en casting. Une boîte dans laquelle je place des leurres de surface, des petits jerks, des lames et autres vibrations, quelques leurres souples montés en texan, des shads à palettes de petits grammages et des teasers.

Brochet pris avec un shad à palette ramené très rapidement au-dessus des herbiers.

 

Ne pas oublier les lames : les perches et les brochets les adorent.

 

 Je glisse dans mon sac le petit matériel (agraffes, fluoro, pince à poisson, … et quelques bas de ligne en titane pour palier aux coupes des brocs)

Le teaser permet d’augmenter l’agressivité des perches et de multiplier le nombre de prises.

 

Choisir les bonnes heures : Rien de bien sorcier, c’est comme partout : privilégier le lever du jour (ça tombe bien la famille dort) et le coup du soir quand c’est possible. On peut bien sûr prendre du poisson en journée mais c’est plus compliqué en particulier pour les perches en surface. Aux heures les plus chaudes, on pourra profiter de la baignade pour prospecter de nouveaux spots avec des palmes, un masque et un tuba.

L’heure des touches au leurre de surface

 

Cibler les zones de pêche : Le lac est immense. Malgré tout Il est assez facile d’isoler certains spots de bordure. On peut repérer les cassures accessibles en wadding  en étudiant les cartes bathymétriques du lac au préalable. Encore plus simple, il suffit d’observer les baigneurs, les chenaux utilisés par les bateaux, les zones de mouillages … Les herbiers, très nombreux, sont d’excellents postes. Si vous trouvez une cassure recouverte d’herbiers, c’est gagné !

Les poissons blancs se réfugient dans les herbiers de bordure, les carnassiers ne sont jamais très loin.

 

 Enfin, les zones de baignade devront attirer toute votre attention. Les plages de sable peuvent réserver de très belles surprises, les poissons aiment les visiter une fois le calme revenu.

 

Pratiquer une pêche en famille : Emmenez vos enfants avec vous pour le coup du soir. Ils vont s’éclater en prenant des poissons en surface à la tombée de la nuit. Vous êtes sûr que le lendemain ils vont vouloir y retourner pour votre plus grand plaisir.

En cherchant la perche, on tombe souvent sur des brochets.

 

Garder vos sens en alerte et vous aurez peut-être, comme moi, la chance de surprendre un black bass traquant des grenouilles dans un herbier.

Observer la nature, souvent un gage de réussite ;-)

 

Voilà quelques pistes qui m’ont permis d’être relativement efficace sur des temps de pêche très courts. A vous de jouer maintenant.

La cerise sur le gâteau : un très joli bass pour clore les vacances.