En ce confinement on se demande tous la même chose, quand est-ce que l'on pourra aller en mer taquiner les bars et autres espèces sur nos spots favoris et pourquoi ne  pas en découvrir d'autres. A défaut de cela on va plutôt en profiter pour ranger les boites, ranger les cannes, entretenir les moulinets, changer les tresses s'occuper du bateau etc...

A partir du moment on l'on tient une canne dans les mains, on est déjà en condition de pêche du moins on en a l'impression. Dommage que sur ces attestations il n'y ait pas une case vidage de tête au large.... 

En attendant, on regarde les photos, les vidéos, les notes prises durant les sorties de la saison passée (2019), une saison sur laquelle je voudrais revenir car elle a été riche en émotions et en poissons. On a tous en tête les restrictions concernant la pêche récréative.Celles-ci on eu un impact plus que positive sur mon secteur mais pas partout, sur des zones où l'on pouvait trouver des bars en quantité 50-60 par sorties sur une base de 3 pêcheurs. Désormais ces zones ne sont pas désertes mais presque. On y trouve encore quelques poissons mais ils ont complètement changé de comportement. Est-ce à cause des filières de casiers de plus en plus nombreuses à la côte due à l’invasion de homards depuis quelques années venu peupler une partie de ces spots ? 

La question est grande car les zones où l'on prenait régulièrement du poisson mais pas en quantité sont devenues des hot spots (pauvres de filières et d'engins de pêche professionnelle ) avec des journées à 3 pêcheurs à plus de 120-130 et parfois allant à 150 bars  au bateau. Tous compris entre 45 et 60 cm.

Cette population a fait exploser des chasses magnifiques que l'on n’avait pas vu depuis des années et ce pas uniquement au levé ou au couché du soleil. Même en plein cagnard, les poissons montent dans la boule de fourrage comme des fous et les touches légendaires et parfois même des casses à la touche sont fréquentes. Chose encore plus étrange,  même à la renverse de marée, on gardait ces chasses et on arrivait à les pêcher jusqu'à ce que la marée reparte. 

Alors est-ce à cause des restrictions que les populations de bars se sont refaites ? Ont-ils changé leurs habitudes? Se sont-ils adaptés à d'autres zones? Est-ce à cause de la pression de pêche moins forte sur ma zone ? Autant de questions sans réponse qui nous fait prendre conscience que la pêche peut parfois nous surprendre et aussi nous émouvoir tellement la diversité des spots est grande et que rien n'est acquis, car cela reste la nature et fort heureusement on ne peut l'apprivoiser.

Tout ça pour dire que l'on a une énorme chance de pouvoir vaquer à nos occupations et à nos loisirs. Alors même si parfois les temps sont durs comme en ce moment, on se remémore ces instants au bord ou sur l'eau et tout va mieux.

Bonne saison 2020 et bonne fin de confinement à tous et restez chez vous........