Pour valider les essais d’hélice du nouveau bateau je devais aller en mer, alors pourquoi ne pas en profiter pour emmener des cannes avec moi pour une demi-journée de pêche, d’autant plus que les coefficients tombent bien ce weekend de fin avril.

D’après les échos que j’ai eu, de nombreux poissons sont arrivés dans la baie. C’est très motivés que nous prenons avec Anthony et Robert le chemin de la cale.

 Arrivés à la cale vers 6h30, le jour se lève, nous préparons le bateau.

 

Le temps d’aller garer la voiture et la remorque, j’ai pour habitude  de laisser chauffer le moteur tranquillement.

Les cannes positionnées dans les portes cannes et le moteur chaud nous voilà partis en direction du petit large de Saint-Malo. Il ne reste plus qu’à accrocher les leurres quand nous approcherons des spots.

 

Arrivés sur le premier spot, les poissons ne se font pas attendre. Le coefficient supérieur à 100 nous fait dériver vite sur le plateau. Cela ne nous empêche pas de réaliser quelques poissons se situant entre 45 et 65cm, avec, cerise sur le gâteau,  mes premiers bars en casting. Le top !

Nous n’avons pas vu la matinée passer et vers 12h, nous comptabilisons une vingtaine de poissons entre 40 et 65cm.

Il y avait pas mal d’activité sur ce plateau mais les dérives devaient se faire sur  des endroits bien précis.

Avec un bilan d’une vingtaine de poissons, c’est une bonne matinée. La pêche à Saint-Malo s’avère souvent beaucoup plus compliquée.

Nous avons utilisé des leurres souples de type lançon avec des têtes plombées de 40 à 90g.

En ce qui concerne les cannes, les séries Team 2 et la Slow Jigging 2 baitcasting  ont été parfaites pour les techniques que nous utilisions.

 

A bientôt

Babas