5h30, le rendez vous est donné avec mon stagiaire du jour. Habituellement, il avait l’habitude de venir accompagné de son frère mais celui-ci, pris d’une rage de dent quelques jours auparavant (Aïe !), m’a prévenu qu’il ne viendra pas. « Tant pis pour lui » me dit-il moi je suis chaud !

Nous voilà donc partis à la pointe du jour, car il a bien compris depuis plusieurs années que je le fais se lever tôt, que le premier arrivé sur les postes est souvent le premier servi et aussi, que la faible luminosité incite plus les bars à se nourrir! Il ne va d’ailleurs pas falloir longtemps pour que mon stagiaire enregistre la première touche sur une imitation de lançon. Les poissons sont calés dans les sargasses, et il a bien compris qu’en faisant rentrer et sortir son leurre des algues, ça faisait réagir les bars. Les cannes Hearty Rise FunLure et BassForce II que je fournis à mes clients permettent justement d’enregistrer parfaitement ce passage dans les herbiers grâce à l’extrême sensibilité du blank VNet.

 

Après 2 dérives, il comptabilise déjà 8 poissons et commence à comprendre qu’il a choisi la bonne matinée car ça risque d’être un festival ! Il me propose donc de pêcher avec lui, ce qui lui permettra également de voir s’il perçoit des différences entre son animation du leurre et la mienne.

Effectivement les poissons sont bien là, mais au fur et à mesure des dérives, les touches commencent à diminuer mais par contre la taille moyenne des poissons augmente considérablement… un phénomène que j’avais déjà pu observer et qui m’avait quelquefois rapporté un très joli poisson à la fin… Nous allons bien voir !

Nous sommes environ à une vingtaine de poissons quand une dérive sans aucune touche nous fait  dire que ça sonne la fin des hostilités. Je propose tout de même à mon stagiaire de faire une dernière dérive sur ce poste et au 2ème lancé, j’enregistre tout d’abord une touche assez violente à la descente qui me fait penser à un maquereau puis je commence à sentir que le leurre gratte dans les sargasses et là… Bim… grosse touche et ferrage en règle dans la foulée. La Funlure se courbe rapidement et sa réserve de puissance me laisse tout de suite prendre quelques mètres de fil au bar avant qu’il ne commence ses rushs, ce qui me permettra d’arriver à le maintenir au dessus des obstacles tout au long du combat. Après un ultime effort sous la coque du bateau, il terminera dans l’épuisette … Yes !!!

Un paysage exceptionnel, un stagiaire ravi, et du joli poisson ! …avec un Bar bonus qui repartira dans son élément ! Que demander de plus !!!